> Revue Sciences De Gestion DRecherche

RÉSUMÉS du Numéro 69 - Abonnement 2009 - FRANCAIS

Revue "Recherches en Sciences de Gestion - Management Sciences - Ciencias de Gestión" - ISBN 2259-6372
Chaque article a des résumés en français, anglais et espagnol 

ARTICLE 1

Contribution d'un management de type socioéconomique
au développement de la latitude des
contrôleurs de gestion opérationnels
Cas de 60 sociétés cotées françaises

Résumé :

Dans un contexte particulièrement instable et incertain, les
sociétés cotées sont soumises à des impératifs de maximisation
financière qui focalisent l’attention de leur système budgétaire sur
l’évaluation de la performance délaissant, de fait, les missions de
conseil. En outre, les contrôleurs de gestion opérationnels ne
disposent pas d’une latitude suffisante pour exercer aussi bien des
activités aussi bien de mesure que de pilotage de la performance. Les
objectifs de cette recherche sont d’établir, à partir d’un état des lieux
des pratiques de 60 sociétés cotées françaises en matière de contrôle,
quelle peut être la contribution d’un management de type socioéconomique
au développement de la latitude des contrôleurs.

par Morad Mousli
Enseignant-Chercheur
Groupe ESC Clermont

ARTICLE 2

Les caractéristiques des analystes nominés aux
« Grands Prix de l’Analyse Financière »

Résumé :

Nous examinons les résultats des « Grands Prix de l’Analyse
Financière » sur la période 1993 – 2000. L’intérêt que nous portons
aux résultats de ce classement est dû à la méthode utilisée pour la
détermination des lauréats et qui consiste à effectuer des sondages
auprès des gérants, les résultats peuvent donc être sujets à une part de
subjectivité. Nos résultats montrent que les analystes nominés ainsi
que ceux élus n’ont pas de prévisions plus précises ni moins biaisées
que celles des analystes non nominés. Cependant, ils sont plus
expérimentés et appartiennent aux plus grands bureaux d’analyse
financière du marché français.

par CSalma Tebourbi Meddeb
Docteur en Sciences de Gestion
Institut de Recherche en Gestion
Université Paris XII- Val de Marne

ARTICLE 3

Sans outils, hors des modes et contre les modèles :
quid de l’approche clinique en GRH ?

Résumé :

Une approche clinique, s'étayant à la fois sur la psychosociologie
et la psychanalyse, peut non seulement apporter un éclairage nouveau
à la compréhension des situations, mais également devenir
intervention, c’est-à-dire qu’elle permet potentiellement de les faire
évoluer. Ainsi les individus « objets » trouvent une nouvelle opportunité
d’évoluer vers un statut de « sujets » et « acteurs » de leur
histoire et de celle de l’entreprise. Pour ce faire, la psychosociologie
mobilise ces outils indémodables que sont l’écoute, le dialogue et les
récits. Cependant, ce type de démarche nécessite de porter une grande
attention aux dispositifs d’interaction qui visent l’émergence d’une
parole qui puisse être entendue et analysée par tous, afin de permettre
l’émergence d’un sens partagé.

par Gilles Arnaud
Professeur
Groupe ESC Toulouse
Maryse Dubouloy
Professeur ESSEC
Département Management

ARTICLE 4

La GRH dans les pays du Sud
Le modèle tunisien

Résumé :

L’objectif de ce travail est d’analyser les pratiques de gestion des
ressources humaines de 15 organisations tunisiennes en prenant
comme cadre de référence la gestion stratégique des ressources
humaines de Guérin et Wils (1992, 1993, 2002). Les résultats
montrent que la dimension opérationnelle domine actuellement les
pratiques GRH des organisations tunisiennes étudiées et que la
dimension stratégique est absente du fait d’insuffisances dans le
processus d’élaboration des stratégies, de difficultés de mise en
pratique de ces stratégies et de l’absence de pratiques évaluatives.

par Anissa Ben Hassine
Docteur en Gestion
Maître-assistante à l’Ecole Supérieure des Sciences Economiques et
Commerciales de Tunis (ESSECT) – Université de Tunis.

ARTICLE 5

La régionalisation du système de santé
comme nouvelle forme de régulation
et alternative à la mise en concurrence

Résumé :

L’exigence d’efficacité de plus en plus prégnante de l’action
publique, mesurée à l’aune d’un intérêt général dont la perception est
parfois brouillée, appelle à une redéfinition du rôle de l’État et de sa
logique d’intervention. Pour autant, l’introduction de mécanismes de
marché jusque-là étrangers au domaine de la santé n’est pas évidente.
Si elle se légitime par la recherche d’une meilleure efficience et d’une
meilleure utilisation des fonds publics, elle n’en comporte pas moins
des risques de dérives, essentiellement en termes d’équité. Une
alternative à ne pas minimiser peut consister à décentraliser
géographiquement la décision… Si la régionalisation peut correspondre
à une nouvelle forme d’organisation collectivement plus
efficace, on peut se demander si elle ne constitue pas un préalable à
l’ouverture du marché et à l’introduction de principes de libre
concurrence. Aussi comment s’assurer que la régionalisation ne
pousse le système de santé dans une dimension libérale ?

par ECatherine Dos Santos
Enseignant-Chercheur
Groupe ESC Clermont

 

 

 

 

> Revenir à la liste des Revues Sciences de gestion

> Voir le résumé du Numéro 68

 
Contacts I Equipe I Presse I Chiffres clésIRéalisations1975 2015 I Activités I Plaquette ISEOR I Mentions légales
Dernière mise à jour : 19/02/2013
Copyright ©ISEOR 1999