> Revue Sciences De Gestion DRecherche

RÉSUMÉS du Numéro 25 / 1- Abonnement 2000 - FRANCAIS

Revue "Recherches en Sciences de Gestion - Management Sciences - Ciencias de Gestión" - ISBN 2259-6372
Chaque article a des résumés en français, anglais et espagnol 

ARTICLE 1

Réflexions sur une jeune discipline
en voie de maturité

Résumé :

Il y a vingt ans, paraissait le premier numéro de la revue Sciences de
Gestion. Cette revue dont j’avais proposé la création à François
Perroux, correspondait à une volonté de créer, en collaboration avec
l’Institut de sciences mathématiques et économiques appliquées
(ISMEA), une édition scientifique de haute tenue en gestion, au sein de
la réputée collection Economies et Sociétés.
Quatre objectifs lui avaient été assignés. Je souhaiterais dans ce
court article les reprendre, pour analyser ensuite dans quelle mesure ils
ont été atteints.
Il s’agissait tout d’abord de créer une revue de recherche qui ne fût
pas en concurrence avec d’autres supports tels que la Revue Française
de Gestion, ou plus récemment la Revue Gestion 2000. La revue
entend encourager la publication de textes d’innovation
conceptuelle, méthodologique et épistémologique, dont nous
savons tous qu’ils risquent d’être rejetés dans des revues dont la vocation
est plus professionnelle qu’académique...

par Henri Savall
Professeur de sciences de gestion à l’université Lumière Lyon 2 Directeur de la revue Sciences de gestion

ARTICLE 2

Présentation de la série (1978)

Résumé :

Si I’ISMEA a résolu de créer une série de ses cahiers spécialisés, confiée à la direction éclairée de Henri Savall, c’est dans un double dessein.
Les problèmes de gestion considérés dans leur spécificité ne peuvent être traités que par des chercheurs qui y donnent le meilleur de leur temps et de leur énergie ; ils appellent un grand nombre de recherches
dont les effets sont propres à améliorer le rendement des entreprises et la mise en pleine valeur des ressources
l’égard desquelles elles ont des responsabilités étendues l. Les économistes qui ont choisi ce domaine sont parfaitement conscients que leur effort propre est encore valorisé
L’ISMEA a été parmi les tout premiers centres
scientifiques préoccupés d’applications de la mathématique, de modèles statistiques et d’économétrie novatrice ?.
On ne nous soupçonnera donc pas de sous-estimer l’approfondissement
que ces disciplines auxiliaires procurent à l’économie d’intention
scientifique.

par François Perroux
Président de I’ISMEA,
Professeur honoraire au Collège de France (1978)

ARTICLE 3

Comprendre la confiance :
La nécessité d’une nouvelle problématique

Résumé :

Le concept de conjïance défie bien des schémas de pensée en économie
et en sciences de gestion. La théon’e économique standard voit
la confiance comme le résultat d’un calcul effectué par les acteurs et,
ce faisant, rend assez mal compte de la diversité de leurs comportements.
L’économie des conventions permet de comprendre les processus
sociaux qui fondent la confiance dans les transactions économiques.
Cet article montre que l’on peut, en interpréter la confiance comme la perception d’une conformité à des normes sociales
et ainsi expliquer les différences qui existent, par exemple au plan
international, dans la façon dont les individus et les organisations
« gèrent » leurs relations. Après les sociologues et les économistes, il
est temps que la recherche en gestion s’intéresse à ce concept si central
dans la vie des organisations.


Par Francis Bidault
Professeur, Institut Theseus, Sophia Antipolis

ARTICLE 4

Le rôle de la confiance
dans le système de gouvernante des entreprises

Résumé :

La confiance est censée jouer un rôle important pour expliquer les écarts de performance entre les différents systèmes économiques natio­naux. Cet article vise à analyser ce rôle en s'appuyant sur la théorie de la gouvernance des entreprises. Après avoir proposé une définition de la confiance comme mécanisme de gouvernance, précisé les caracté­ristiques de ce dernier et analysé son impact sur la latitude managé­riale, nous avons exploré le lien existant entre la confiance et la créa­tion de valeur partenariale.

par Gérard Charreaux
Professeur en sciences de gestion,
Directeur du Programme doctoral en sciences de gestione l'université de Bourgogne IAE Dijon - CREGO / LATEC

ARTICLE 5

A-t-on des motifs de croire
en la valeur de notre discipline ?

Résumé :

Cet article cherche à montrer l’intérêt de la notion d’appropriation des résultats de R&D pour les entreprises, en particulier dans le contexte d’alliances interfirmes. La notion d’appropriation permet d’aller au-delà du concept d’apprentissage, en intégrant explicitement l’exploitation des résultats acquis. Des responsables de coopérations européennes en R&D illustrent le rôle majeur joué par l’exploitation des résultats et tentent d’en discerner les principaux déterminants.

par Caroline Mothe
Maître de conférences
Université Paris X Nanterre, UFR SEGMI

ARTICLE 6

Pouvoir et confiance :
retour sur la nature et le rôle de l'autorité
dans le fonctionnement des organisations

Résumé :

Cet article propose d'introduire une réflexion sur la relation entre le pouvoir et la confiance en limitant l'analyse à l'autorité. Il soutient que la nature et le rôle de cette dernière diffèrent selon que l'analyse se place sous l'angle des mécanismes de la coordination hiérarchique ou bien sous celui des fondements de son acceptation par ceux qui s 'y sou­mettent. Le passage de l'imposition à l'acceptation est significatif du statut que l'on peut accorder à la confiance dans le management des organisations.

par Claude Jarneux
IREGE, Université de Savoie, Chambéry

ARTICLE 7

Confiances et logiques entrepreneuriales

Résumé :

La confiance est un polysémique. Dans cette contribution, plusieurs
conceptions sont proposées, à partir de représentations du
monde : gnostique, scientifique, technique, conventionnelle et individualiste.
Ces conventions sont appliquées à quatre idéaltypes d’entrepreneurs
: 1 ‘isolé, le notable, le nomade et l’entreprenant, en fonction
de la double légitimité territoriale et concurrentielle.
Confidence is a polysemic Word. In this contribution

par Michel Marchesnay
Professeur des universités, université Montpellier 1,
Faculté de gestion et de droit de l’entreprise

ARTICLE 8

Quelques réflexions sur la modernité
de François Perroux
au regard de la pensée stratégique

Résumé :

François Perroux a sans doute été l'économiste français le plus novateur de ce siècle. Il a aussi été un précurseur dans le domaine de la pensée stratégique notamment pour ses analyses du champ d'action stratégique ( global/local), du rôle des acteurs stratégiques (analyse de leur pouvoir et des réseaux de force qu'ils animent), ainsi que du rôle de la variable temps.

par Sabine Urban
Professeur, Directeur du CESAG,
Université Robert Schuman, Strasbourg

ARTICLE 9

La confiance :
une explication des performances
des entreprises familiales

Résumé :

Depuis quelques années, les recherches sur les entreprises familiales ont connu un regain sensible d'intérêt. La majeure partie de ce courant de recherche s'accorde à constater une supériorité des entreprises familiales sur les entreprises non familiales. Une supériorité en termes de performances, les déclinaisons étant nombreuses. Cette réalité constatée demeure toutefois assez mal - ou peu - expliquée. Ce travail s'insère dans un courant émergeant qui introduit dans l'analyse la notion de confiance comme explication possible à cette supériorité.

par José Allouche
Professeur à l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, LAREGO
Bruno Amann Professeur à l'université de Pau et des pays del' Adour, LAREGO

> Revenir à la liste des Revues Sciences de gestion

> Voir le résumé du Numéro 25 / 2

 
Contacts I Equipe I Presse I Chiffres clésIRéalisations1975 2015 I Activités I Plaquette ISEOR I Mentions légales
Dernière mise à jour : 19/02/2013
Copyright ©ISEOR 1999